Lorsque de nombreux clients m'appellent, je ne sais jamais vraiment sur qui je vais tomber, ni quelle ambiance de mariage je vais retrouver.
Pour Blanche&Justin, l'histoire est un peu biaisée, puisque je connaissais déjà très bien la famille du marié. Avec un sanglier comme animal de compagnie me direz-vous, il vaut mieux ne pas être surpris.
Pression d'autant plus forte donc que l'attente était immense (celle de Peggy le cochon aussi) !
Et pourtant, entre les vieux tracteurs, la cabane à outils, les champs de pissenlits, et la grange à foin, régnait une atmosphère princière.
Un parc rempli d'invités tout sourire, un soleil orangé en fin de journée, et des jeunes invités qui s'amusent à "charger" le photographe pendant la photo de groupe, que demander de plus pour offrir un beau reportage à des mariés déjà faits l'un pour l'autre depuis leur berceau.
Bravo pour cette splendide journée, comme quoi, même avec quelques heures de sommeil et un mariage la veille, on peut fournir un album riche en sourires et en émotions.
Longue vie aux jeunes mariés !